TRAVAUXAll the achievements made in digital art since 2007
EXPOSITIONSPast exhibitions
PASSÉSPast performances, exhibitions, interventions since 2001
FILMSCourt-métrages réalisés et diffusés.
COLLABORATIONSCollaborations with other artists made since 2001 : théâtre, dance, expositions, performances, musique.
ARTICLESArticles philosophical, political or aesthetic and literary creations on paper
LIVRES
CD/DVD


Urbain sensible

 Spectacle créé le 6 septembre 2019 au festival Coup de Chauffe, Cognac.

URBAIN SENSIBLE QUESTIONNE LA MANIÈRE DONT L’ENVIRONNEMENT FAÇONNE NOTRE SENSIBILITÉ. LA VILLE NOUS REND-T-ELLE HYPERSENSIBLES OU BIEN A-T-ELLE TENDANCE A NOUS INSENSIBILISER ?

Placés au centre d’une diffusion quadriphonique, les spectateurs réalisent un voyage immobile à travers des environnements contrastés. Invités à écouter autrement les bruits du monde, autant qu’à penser leur écoute, ils oscillent entre immersion et interaction. Tandis qu’une voix acousmatique met les spectateurs dans la confidence, une présence physique, telle une membrane tympanique réagissant aux vibrations sonores, rend palpable ce corps poreux, traversé par son environnement. Au cours de l’expérience, s’ouvre un questionnement sur la perception intime du monde qui nous entoure, entre vulnérabilité, adaptation et résistance. Les pensées de chacun sont invitées à s’exprimer grâce à un dispositif reprenant aux télécommunications ses deux pôles antithétiques : le repli sur soi et le partage instantané.

 

Les spectateurs transmettent ainsi, via leurs téléphones portables, les sensations qui les traversent au cours de leur écoute. Leurs textes, qui apparaissent instantanément, intègrent un paysage de lettres composé de l’ensemble des contributions. Cette image, évoquant la multitude de sensibilités partageant un même lieu, sera, dans son contenu, à chaque fois différente, et constituera une sorte de portait instantané du groupe ayant traversé l’expérience.

 

Conception, création sonore et dramaturgie  

Noémie Fargier

Programmation, création visuelle et scénographie 

Philippe Boisnard

Performance

Maud Brethenoux

Musique

Vincent Levesque