TRAVAUXAll the achievements made in digital art since 2007
EXPOSITIONSPast exhibitions
PASSÉSPast performances, exhibitions, interventions since 2001
COLLABORATIONSCollaborations with other artists made since 2001 : théâtre, dance, expositions, performances, musique.
ARTICLESArticles philosophical, political or aesthetic and literary creations on paper
LIVRES
CD/DVD


Alpha_lab

ALPHA_LAB (2016-2018)
spectacle poésie numérique / danse & installation

Conception hp-process (Hortense Gauthier et Philippe Boisnard), création scénographique : Philippe Boisnard et Maud Brethenoux, création vidéo et sonore : Philippe Boisnard, chorégraphie et danse : Maud Brethenoux, texte poétique : Hortense Gauthier.

ALPHA_LAB est une expérience d’écriture intermédia qui relie poésie, danse et art numérique. Cette création hybride questionne les jeux d’échelles entre microcosme et cosmos à travers une exploration de la combinatoire infinie de l’alphabet, envisagé comme une matière et un code. Dans un laboratoire, qui semble aussi être un labyrinthe, un système informatique ou un espace mental, les performers Hortense Gauthier et Philippe Boisnard, avec la danseuse Maud Brethenoux, envisagent les outils informatiques à la fois comme des microscopes et des télescopes afin de traverser les multiples dimensions du réel de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Ils construisent u n e r e c h e r c h e p o é t i q u e s u r l’accidentalité de la matière et du langage en activant en temps réel un processus synergique entre technologie, corps et textualités (visuelles et sonores).
Au coeur d’un dispositif immersif, interactif et génératif, aussi bien espace chorégraphique qu’installation ouverte au public, les corps en action sont les vecteurs d’exploration et les principes dynamiques de la matière textuelle, faites de mo(t)lécules, de particules de données, de fragments de textes scientifiques, pour inventer de nouvelles trajectoires dans le dédale du sens.

 

Considérant que l’Homme et les machines ont tenté d’ordonner et de codifier la matière et le vivant à travers la production de discours et de savoirs scientifiques et techniques dans une volonté de contrôle et d’exploitation, comment l’hybridation poétique entre l’organique, l’énergétique et la technologie, dans une perspective cyborg (Haraway), en générant des formes d’entropie, de perturbations, de mutation, est ce qui peut redonner de la vie et du sens ?
Alpha-lab est une recherche sur la matérialité et la virtualité de l’alphabet, envisagé en tant que code et ensemble de données informationnelles, donnant corps et forme à la matière mais aussi aux discours et à la pensée. C’est une exploration des signes et des langages scientifiques et informatiques qui veulent définir l’infiniment petit comme l’infiniment grand, considérés comme une matière à animer et vivifier. C’est une traversée des architectures complexes de discours et d’information qui constituent le réel, qui cherche à réagencer ces matrices pour leur donner d’autres configurations.
Au sein d’un dispositif vidéo fragmenté et labyrinthique (mapping sur voiles de tulle), la matière textuelle et informationnelle, statique et inerte, va se déployer tel un organisme pour trouver, dans sa complexification, des devenirs possibles et former des architectures d’univers. C’est le corps de Maud Brethenoux qui sera le principe dynamique de cette géographie textuelle vibratoire, entre visualisation de données, profusiondesignesetdelettres,etéclatementdulangage,il seral’agentet le lieu de cette exploration infinie afin d’inventer de nouveaux agencements poétiques
La danseuse jouera ainsi les effets d’échelle entre les dimensions microscopiques et cosmologiques. Hortense Gauthier, à travers actions performatives , paroles et instructions, et Philippe Boisnard, générant son et image en temps réel, seront les opérateurs de ce dispositif numérique et organique. Tous les trois, ils activeront un processus synergique au sein de ce laboratoire poétique.
Cet espace du laboratoire est ainsi une traduction de la spatialité de la connaissance et de l’information, pouvant être aussi bien un système clos sur lui-même, une « boîte noire » cybernétique, une architecture de mémoire virtuelle, qu’un labyrinthe où se perdre dans le déploiement infini du savoir.

Co-production : Trame Ouest / L’Avant-scène, scène convention danse de Cognac avec le soutien de l’OARA, du Conseil Général de Charente, de la maison du comédien Maria Casares, des Éclats chorégraphiques.
Diffusion : association Tram Ouest // centre databaz

Etapes de développement
_ octobre 2017 : résidence de création aux Éclats chorégraphiques. _ octobre 2017 : résidence de création à la Maison du comédien Maria Casares – Alloue.
_ janvier 2017 : résidence de création Lieu Multiple, Poitiers (Fr)
_ avril 2016 : performance de hp process _ Conde Duque, Madrid (Es)
_ mars 2016 : performance de hp process _ festival Vidéoformes, Clermont-Ferrand (Fr)
_ mars 2016 : résidence de création à L’Avant-scène, scène convention danse de Cognac
_ février 2016 : résidence de création / présentation du dispositif numérique à La Maison de l’Etudiant de l’Université de La Rochelle.