TRAVAUXAll the achievements made in digital art since 2007
EXPOSITIONSPast exhibitions
PASSÉSPast performances, exhibitions, interventions since 2001
COLLABORATIONSCollaborations with other artists made since 2001 : théâtre, dance, expositions, performances, musique.
ARTICLESArticles philosophical, political or aesthetic and literary creations on paper
LIVRES
CD/DVD


phAUTOmaton

DIFFUSION phautomaton.com

décembre 2016 — semaine de l’innovation ETM-Evry — commissaire Le Cube. 2 cabines. novembre 2016 – Festival accès)s(#16 — 6 cabines (Pau, Le Parvis à Tarbes, Espace Mendes-France (Poitiers), l’EESI (Poitiers).
avril 2016 – Satellite IV – Paris – 1 cabine.
avril 2016 – La palabra en las periferias technologica – Madrid – 1 cabine.
mars 2016 – Festival Appel d’aiR – Arras – 2 cabines.
mars 2016 – Printemps des poètes St Quentin en Yvelines – 8 bâches reprenant les visages créés en décembre 2015.
Décembre 2015 – Médiathèque d’Angoulême – achat d’une cabine de phAUTOmaton (1/15).
Décembre 2015 – Transnumériques (dans le cadre de Mons Capitale Européenne de la Culture). 3 cabines installées).
Novembre-Décembre 2015 – Maison de la poésie de St Quentin en Yvelines (8 cabines installées).
Novembre 2015 – Lycée Jean Monnet (Cognac) – 1 cabine installée.
Octobre-Novembre 2015 – Lomme – Quinzaine des arts du futur. En partenariat avec Transcultures. 3 cabines : Maison Folie Beaulieu, Médiathèque, Mairie.
Octobre 2015 – Nantes – MidiMinuit Poésie #15. 2 cabines installées : une première au Lieu Unique, une seconde aux Galeries Lafayettes.
avril 2014-juin 2014 dans le cadre de la Nuit Européenne des musées : exposition du phautomaton avec liaison réseaux dans 10 villes (France : Poitiers, Orléans, Paris; Russie : Saratov, Irkoutsk, Vladivostok, Rybinsk, Samara, Rostov-sur-le-don, Nijni Novgorod. Avec le soutien de l’Institut Français de Russie, des Alliances Françaises de Russie, de L’ESpace Mendes France (Poitiers), de la Société des Gens de Lettres, et de Labomédia.phautomaton.com
juin 2013 — Sortie d’une planche de phAUTOmaton dans la revue Celebrity cafe n°1 : la série est constituée d’autoportrait de solitude.
mars 2013 – Exposé un soir à la SAT (Montréal – Canada) lors de la soirée Sortir de l’écran de l’agence TOPO.
février 2013 – Exposé un mois à l’Institut Français de Tokyo (Japon), pour le festival Digital Choc.
janvier 2013 – Un soir au Cube (Issy-Les-Moulineaux), pour les voeux de l’internet 2013.

 

 

phAUTOmaton est une oeuvre, qui cherche, à partir du visage des participants créés parleur propre mot, de constituer de nouvelles configurations de communauté, de nouvaux liens inter-humaines, qui s’échappent des logiques économiques, sociales ou culturelles.
Le site qui accueille ces participations se transforme en un nouveau format de réseau social, fondé sur l’expression singulière d’un visage et d’une phrase. Plus aucune restriction ou catégorie ne permet de discriminer, d’exclure les visages.
La photographie est prise en deux formats. Un premier format, léger (jpg), sert à alimenter le site dédié à l’événement, un deuxième, beaucoup plus lourd (tiff) permet de conserver en très haute qualité (12 millions de pixel), la photographie, pour un tirage sur papier ou sur bâche ultérieur.Les communautés invisibles /Le phAUTOmaton va constituer une communauté de visages en-deçà de cette division, et de ses exclusions. En effet, du fait que l’œuvre ouvre à une carte où la communauté dans son ensemble peut apparaître sans distinction et sans exclusion, il apparaît qu’avec ces visages de la pensée, une autre mobilité, une autre adresse pourra être inventée entre les habitants.
Avec la carte des visages de la pensée, toute personne pourra via l’application qui sera médiatisée et ouverte, découvrir ces autres visages, cette autre humanité s’adressant directement ou indirectement à elle. Il s’agit de redonner une mobilité du sens de la communauté urbaine en se plaçant au niveau de l’humanité elle-même et non pas selon des catégories de différenciation. phAUTOmaton interroge par son mode de fonctionnement les liaisons entre des individus au sein d’un territoire, d’interroger les liaisons possibles au niveau du territoire entre les différentes populations.
En effet la carte d’une ville ne rend jamais visible les flux de population, les porosités. Plus que cela un territoire urbain peut être marqué par des frontières invisibles, que certaines catégories d’habitant ne traversent pas. Ainsi, apparaîtra une communauté de visages qui souvent ne sont pas reliés entre eux sans forcément se croiser. phAUTOmaton permet alors de recréer une communauté.

 


phautomaton de la série Russie.

 


phautomaton de la série Japon.