TRAVAUXAll the achievements made in digital art since 2007
EXPOSITIONSPast exhibitions
PASSÉSPast performances, exhibitions, interventions since 2001
COLLABORATIONSCollaborations with other artists made since 2001 : théâtre, dance, expositions, performances, musique.
ARTICLESArticles philosophical, political or aesthetic and literary creations on paper
LIVRES
CD/DVD


WORDS CITY

[+] (9-16 juin 2012) Les Bains numériques — Cette installation a été sélectionné pour la compétition internationale (catégorie Arts visuels) du festival des Bains numériques #7 à Enghien-les-Bains. Elle était 24h/24 dans l’espace public sur un grand écran LED >>>>>> en face du Centre des Arts.
[+] (13-16 décembre 2012) Imagina Atlantica — Elle a été présentée à Angoulême (devant l’Hôtel de Ville) dans le cadre du concours européen d’art numérique Imagina Atlantica.
[+] (4-29 février 2013) Digital Choc — Elle a été exposée à Tokyo, Kyoto et Fukuoka dans les Instituts français.
[+] (mai 2013) Mai numérique — Carcassonne(France)
[+] (23-28 juin 2013) Imagina Atlantica à Orense (Espagne) — exposition au musée d’art de Orense.

Prix
Elle a reçu le prix Arte Creative. 
1e prix à Imagina Atlantica
Elle a fait partie des 10 finalistes pour le prix Victor Vasarely – art dans l’espace public

Words city est une installation poétique interactive et générative sur la toponymie urbaine révélée par la participation des citadins circulant dans la ville. En se connectant avec leur smartphone à un petit site mobile via un QRCode (code-barre interactif), les participants peuvent envoyer le nom de la rue, de la place, du quartier où ils se trouvent, ou le nom du monument, du café, du restaurant, de la station de métro devant lequel ils sont …
[FLUX] Ces mots sont ensuite envoyés à l’installation, ils apparaissent alors à la surface de l’écran, traversant une trame vibrante de lettres, et ils composent un texte aussi mouvant et aléatoire que les déambulations urbaines des habitants.
[MAPPING] Lorsque qu’ils passent devant ce mur de mots, la silhouette des passants est captée et incrustée dans la masse de lettres et lui donne de nouveaux mouvements. Ce sont les passants qui animent cette cartographie poétique de la ville en étant à la fois les vecteurs et les moteurs des flux de mots, chargés de la géographie et de la mémoire de la ville. L’écran de mots est comme un miroir qui reflète la mémoire et l’identité de la ville que véhiculent les habitants, car ce sont eux les agents générateurs du texte toponymique. Ils activent l’histoire passée et présente de la ville, ils en sont à la fois les récepteurs, et les émetteurs.
Words city invite donc les promeneurs à être attentif à l’espace de la ville et aux dénominations des lieux, à prendre conscience des vocables qui les entourent, en devenant des agents d’écriture.
[CARTOGRAPHIE] Toutes les heures, un schéma composé progressivement de tous les toponymes envoyés apparaît pendant quelques instants, tel une cartographie éphémère … Ce schéma est aussi créé en temps réel sur le site mobile de WORDS CITY, et toutes les heures se constitue de façon immanente une topologie des noms. La carte devient alors une dynamique dans le temps.
[VISUALISATION] Words city est ainsi une visualisation dynamique de la toponymie urbaine, fondée sur les flux et les déplacements des citadins. Cette oeuvre est dédiée à l’espace public, elle s’en fait l’écho et le révélateur. Elle le questionne en tant qu’espace collectif, à l’identité complexe, construit par les échanges et les flux dans le temps et le mouvement.
[GENEALOGIE] En ayant recours à des technologies numériques et de téléphonie mobile, HP Process se place aussi bien dans la continuité des mots en liberté du Futurisme, que dans la logique psycho-géographique du Situationisme, et tente de créer une poésie en action, une écriture collective et dynamique au coeur des flux urbains, et des stratification de l’espace et du temps …