[--------------WORKS-]

[------ACTIONS-]

[-------------TEXTS-]

[--------PHOTOS-]

[-------BIO/CV-]

[--NEWS--]

[---MAIL---]

_ Intention

A partir d’un texte, entre narration et poésie, construire une performance video et sonore, qui questionne les différents régimes de vision que déploie le drone, et dans laquelle se confrontent l’espace du corps et l’espace géopolitique. Arpenter, survoler, sonder, explorer, naviguer, cibler, ces dynamiques de l’image seront agencées, à travers des jeux d’échelles, en écho au texte dans une logique de collage. Les images, aussi bien prélevées de vidéos prises sur Internet, que captées en temps réel par un drone pendant la performance, construiront une cartographie fragmentée et mouvante de territoires hétérogènes, pour mettre en perspective les représentations et les discours liées à cette nouvelle logique du regard.
Décollage dans cette nouvelle grammaire de l’image, pour déjouer, de façon poétique, les logiques bio-politiques de cette machine, et ouvrir d’autres possibles de l’espace et de la parole … 

_ La performance
Un corps / un texte / trois vidéos / une bande-sonore / un drone

//// Trois projections : deux projections frontales et une projection zenithale

Un drone descend sur le corps allongée de la performeuse et des fragments de son corps apparaissent en temps réel sur l’écran 1
Sur l’écran 2, se succèdent différents paysages filmés par des drones, des lieux touristes, des paysages exotiques, des épreuves sportives, etc … entre lesquels s’immiscent des images des opérations américaines au Moyen-Orient, et des extraits du texte.

Selon les zones du corps captées par le drone, des cartes et des images satellitaires des territoires qui ont subis des attaques de drones (Yémen, Pakistan ..) apparaissent sur le sol. Le corps de la performeuse se trouve immergé dans ces fragments de territoires et de paysages tandis le drone continu de filmer ce même corps pris dans ces images, procédant à une mise en abîme de son propre regard.
L’oeil du drone sonde la surface, les aspérités, les recoins du corps comme il pénètre divers espaces géographiques et architecturaux ….
La performeuse évolue dans ces territoires multiples qui se réagencent sans cesse par ses mouvements et ceux du drone. Le corps devient une surface de projection, de réflexion et de reconfiguration géopolitique. C’est par ses mouvements qu’il va réordonner les stratégies de contrôle

//// Le texte est une fiction composée à partir de prélèvements documentaires dans les informations liés aux drones, qu’ils soient militaires ou de loisirs. La narration, qui fonctionne par collage et réimplementation, explorent les différents régimes de discours à propos de cette technologie, pour tenter de mettre en perspective les dimensions aussi bien stratégiques que politiques de cette technologie.

Le texte est imbriqué dans la bande-son, mais aussi lu en direct par fragment par HG
Il apparait aussi de façon intermittente à l’écran.

//// Un bande-son éléctro-acoustique est crée à partir de divers sons de drones et d’enregistrements de news d’actualités.

Conception, texte, performance : Hortense Gauthier
Conducteur du drone, dispositif interactif, son, programmation : Philippe Boisnard