[RESIDENCE] Franck Vigroux et Antoine Schmitt

RESIDENCE de Franck Vigroux et Antoine Schmitt du 5 au 8 avril 2012

Le projet consiste à considérer le réel comme étant intrinsèquement bruité au plus profond de sa matière, et à construire et mettre en oeuvre des dispositifs pour révéler et manipuler ce bruit systémique à travers le son et l’image, pour lui donner forme.

# Antoine Schmitt, né en 1963, vit et travaille à Paris.
Site web et biographie complète : www.gratin.org/as/

Artiste plasticien, Antoine Schmitt crée des oeuvres sous la forme d’objets, installations ou situations : des systèmes en fonctionnement à l’esthétique minimale, pour traiter de la notion de mouvement propre en tant que forme et en tant que point de vue. Héritier de l’art cinétique et de l’art cybernétique, nourri de science-fiction métaphysique, il révèle et manipule littéralement les forces à l’oeuvre, pour questionner les modalités de l’être libre au sein de systèmes de réalité complexes.
Originellement ingénieur programmeur en interactions homme-machine et en intelligence artificielle, il place le programme, matériau radicalement nouveau dans l’histoire de l’art par son essence de matière active, au coeur de la plupart de ses créations. Antoine Schmitt a entrepris, seul ou à travers des collaborations, de confronter cette approche à les champs artistiques plus établis comme la danse, la musique, le cinéma, l’architecture ou la littérature et d’en revisiter les codes.
Son travail a reçu plusieurs prix dans des festivals internationaux : transmediale (Berlin, second prize 2007, honorary 2001), Ars Electronica (Linz, second prize 2009), UNESCO International Festival of Video-Dance (Paris, first prize online 2002), Digital Turku (Turku, FI, honorary, 2011), Vida 5.0 (Madrid, honorary 2002), CYNETart (Dresden, honorary 2004), medi@terra (Athens, first prize 1999), Interférences (Belfort, first prize 2000), machinista 2003 (Russia) et a été exposé entre autres au Centre Georges Pompidou (2002, 2004, 2006, 2010, 2011), au Musée des Arts Décoratifs (Paris, 2009), à Sonar (Barcelone, 2002, 2004, 2005), à Ars Electronica (Linz, 2003, 2009), au Centre d’Art Contemporain de Sienne (2004), au Musée d’Art Contemporain de Lyon (1997), aux Nuits Blanches (Paris 2004, 2008, Amiens 2007, Metz 2009, Bruxelles et Madrid 2010). Il fait partie des collections de l’Espace Gantner (Bourogne, FR), du fond Digitalarti (Paris, FR) et du Cube (Issy-Mx, FR)
Comme théoricien, conférencier et éditeur du portail gratin.org, Antoine Schmitt explore le champ de l’art programmé.

# Franck Vigroux, né en 1973, vit en Lozère.

Artiste protéiforme il évolue dans un univers où se croisent, électroacoustique, hörspiel, musique contemporaine, théâtre et danse.  Alternativement guitariste, platiniste, électroacousticien, conducteur d’orchestre, improvisateur et compositeur, il réalise également de nombreuses vidéos dont un film de 30’ « Dust» en 2007, des pièces radiophoniques D-503 (France Culture 2010) et co-écrit des spectacles « Septembres » (2009), « Nous autres? » (2011), «Camera» (2011). Il se produit en solo ou dans des groupes, collabore régulièrement avec les musiciens : Elliott Sharp, Matthew Bourne, Marc Ducret, Joey Baron, Bruno Chevillon, Zeena Parkins, Ellery Eskelin, l’Ensemble Ars Nova ; les écrivains :  Kenji Siratori, Philippe Malone, des vidéastes Mariano Equizzi, Philippe Fontes et Scorpène horrible, Antoine Schmitt, la chorégraphe Rita Cioffi, les metteurs en scène Michel Simonot, Jean-Marc Bourg.

Depuis 2000 il se produit régulièrement aux États-Unis en  Europe, au  Japon, que ce soit dans des festivals ou des clubs, il réside en New York en 2009 dans le cadre d’une Villa Médicis hors les murs. En 2003 il fonde le label D’Autres Cordes records, ses disques sont également édités par Signature (Radio France) et Hyppermodern (Japon) et en 2008,  il crée la Compagnie D’Autres Cordes. Il travaille régulièrement avec le GRM (groupe de recherche musicale, INA), les centres nationaux de création musicale Césaré (Reims) et La muse en circuit (Paris).

Quelques salles et festivals depuis 2009 : Opéra Comique, Gaité Lyrique, le 104 (Paris), Teatro Fundamenta nuove (Venise), Issue project room (New York) Macba (Barcelone), Rumor festival (Utrecht), Pori Jazz (Finlande), Cankarev Dom (Slovenie), Archatheatre (Prague). Depuis 2011 il est artiste associé avec Scènes Croisées (48), Scène conventionnée d’état, et compositeur en résidence en Auvergne 2012/2013. Il est curateur du festival Instants Sonores (48) et Bruits Blancs (Anis Gras, Arcueil)

« Guitariste électrique, platineur artistique et bidouilleur émérite, Franck Vigroux appartient à une race précieuse : celle des rêveurs efficaces. Ainsi a-t-il créé son label, D’autres cordes, pour diffuser en toute liberté une musique aussi magnifiquement inclassable que celle de « Tristes Lilas », Le Nouvel Observateur

« Les musiques de Frank Vigroux, une fois encore, ne manquent ni d’intelligence ni de sensibilité » Eric Serva, France Musique

« D’autres cordes s’est ainsi imposé, en une poignée de publications, comme l’un des havres privilégiés d’une musique improvisée qui rejoindrait les musiques nouvelles par sa dimension volontiers onirique et narrative, créant une poésie sonore d’un type bien particulier ». Mouvement

http://www.franckvigroux.com/
records.dautrescordes.com